Les facteurs déterminants la valeur d’une maison

Quelle est la valeur d’une maison ?

C’est le juste prix qu’un acheteur voudra bien payer pour l’obtenir, répondent les experts immobiliers. Comment apprécier ce juste prix ? Philippe Lamy, Président de LAMY SA Expertise nous explique les critères qui impactent la valeur d’une maison.

Comment estimer le juste prix d’une maison ?

Pour estimer une maison, les experts immobiliers utilisent des méthodes d’évaluation. Ces dernières varient selon les biens et les objectifs du requérant. La plus courante, la méthode par comparaison directe, consiste à analyser les caractéristiques d’une maison, puis à mesurer les points forts et faibles de l’environnement et enfin de comparer la valeur trouvée avec des références sur le marché.

Quelles sont les éléments du bâtiment à prendre en compte ?

La valeur d’une maison ne se limite pas au nombre de mètres carré. Il y a plusieurs critères d’appréciation, comme l’agencement des pièces, le nombre de chambre et de salles de bain, etc.
D’autres critères plus subjectifs, tels que l’emplacement (environnement, desserte), la vue et l’ensoleillement de la maison, sont également importants.

L’état technique de la maison impacte t-il sur la valeur ?

L’incidence des qualités techniques du bâtiment est évidente. Une maison, dont l’état intérieur et/ou extérieur, est parfait sera mieux valorisée qu’une maison dont les murs sont fissurés et gonflés par l’humidité ! Sur demande, l’expert immobilier peut tenir compte de l’impact de travaux de rénovation ou mise aux normes nécessaire, sur la valeur vénale du bien après rénovation.

Comment l’environnement est-il apprécié ?

Comme pour l’analyse du bien, la situation géographique s’apprécie par rapport à des critères tant qualitatifs que quantitatifs. L’expert immobilier mesure l’attractivité de la ville en consultant des données macroscopiques. Par exemple, sur les prix moyens pratiqués. Puis, il pèse les avantages et
inconvénients du quartier et de la rue où se situe la maison. Par exemple, par rapport à la proximité des commerces, des écoles.

Quels sont les critères qui valorisent le plus une maison ?

Une bonne distribution des pièces, un état intérieur et extérieur satisfaisant, un bon ensoleillement sont des critères valorisants. Toutefois, la valeur vénale correspond à un marché où se rencontrent une offre et une demande. Le poids des critères varie donc d’un quartier à l’autres ! Par exemple :
avoir un bout de jardin à Paris ou dans un centre-ville sera survalorisé par rapport à la même plate-bande devant un maison de banlieue.

Quels sont au contraire les critères dévalorisant une maison ?

Une maison sombre. Des vis-à-vis proches. Les gens n’aiment pas cela. Quand les transports en commun ou les commerces sont à plus de 10 minutes à pied, c’est également un point faible. Et contrairement à une idée reçue, les travaux à prévoir, que parfois le vendeur sous-estime, sont
souvent rédhibitoires pour l’acheteur.

source : http://www.lamy-expertise.fr