Le crédit d’impôt transition énergétique

En effectuant des travaux dans votre maison, vous avez droit à un crédit d’impôt si vous améliorez votre isolation thermique ou si vous installez une chaudière à condensation ou encore si vous équipez votre maison d’une source d’énergie renouvelable comme les panneaux solaires. On appelle cet avantage fiscal le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Le CITE, qu’est-ce que c’est ?

Dénommé ainsi depuis 2014, le CITE qui a pris la suite du Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD), permet de bénéficier d’un taux de crédit d’impôt variable selon le type de travaux réaliser au sein d’une habitation principale.

Si des améliorations sont effectuées dans un but d’efficacité énergétique, elles donnent droit à certains avantages fiscaux. Cet avantage fiscal concerne les dépenses engagées et plafonnées à 8 000€. On passe à 16 000 euros pour un couple et on peut en plus ajouter 400€ pour chaque personne à charge ; le tout sur une période de 5 ans ! IL est d’ailleurs temps d’en profiter puisqu’il est ouvert jusqu’en 2019.

Comment ça marche ?

Si vous réalisez les travaux suivants, vous aurez droit au CITE :

  • L’ installation d’une chaudière à très haute performance énergétique (hors fioul) plafonnée à 3 350€ par logement
  • La pose de parois vitrées pour remplacer un simple vitrage -> crédit d’impôt de 15% plafonné à 670€ par fenêtre
  • L’installation d’équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables -> crédit d’impôt de 30 % pour les ménages les plus modestes
  • Dépose d’une cuve à fioul-> Crédit d’impôt de 50% pour les foyers les plus modestes (ceux qui ne dépassent pas les plafonds de ressources de l’Agence Nationale de l’Habitat)

La condition pour bénéficier du CITE est de faire réaliser les travaux par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Ces professionnels labellisés respectent un cahier des charges précis pour l’utilisation de matériaux de rénovation en phase avec la transition énergétique.

Annuaire de l’état pour trouver un professionnel RGE : https://www.faire.fr/trouvez-un-professionnel

Comment déclarer des travaux de rénovation ?

Tout simplement lorsque les travaux sont engagés, ils doivent être déclarés en même temps que les revenus. C’est à dire à n+1 du paiement des travaux. Pour info, le prélèvement à la source ne change en rien les modalités de déclaration du CITE.

Rénover pour économiser !

Grâce au Certificat d’Economie d’Energie (CEE), les entreprises de fournitures d’énergies proposent des aides pour la réalisation de travaux d’amélioration énergétique. Cette aide est destinée à tous les propriétaires et les locataires, aussi bien pour une résidence principale que secondaire.
Les aides des fournisseurs d’énergie se présentent sous différentes formes : 


  • Des conseils et des diagnostics énergétiques de votre logement
  • Des recommandations d’artisans qualifiés
  • Des prêts à taux avantageux
  • Des primes sous forme de bon d’achat ou encore de remise sur vos factures.

De plus, jusqu’au 31 décembre 2020, le dispositif coup de pouce est ouvert pour les ménages en situation de précarité énergétique.

Cette aide est valable pour les remplacements des chaudières à fioul et l’isolation des combles. Le montant de ces aides est indexé sur le revenu des ménages.

Bon à savoir : Pour trouver le fournisseur d’énergie qui vous soutiendra dans vos travaux de rénovations vous pouvez trouver celui qui vous convient en utilisant un comparateur en ligne.