Taxation sur les plus-values : l’impact sur la vente de résidences secondaires

Taxation plus-values, taxation résidences secondaires, plus-values vente résidences secondaires

Les Nouvelles dispositions sur les taxations appliquées aux plus-values immobilières ont été votées en septembre dernier. L’allongement de la période d’application du taux d’imposition, de 15 à 30 ans, et l’augmentation du taux d’imposition pendant la période d’application, inquiètent les propriétaires de résidences secondaires. Ce nouveau dispositif entrera en vigueur le 1er février 2012. Mais, le changement de la taxation des plus-values a-t-il un impact sur la vente de résidences secondaires ?

Il ne reste plus que quelques semaines aux vendeurs pour trouver un acquéreur pour leur bien et signer le compromis de vente, puisque le compromis doit être signé 3 mois avant l’acte de vente. Les zones de résidences secondaires et tout particulièrement la Côte d’Azur, sont concernées. Nice, par exemple, compte un peu plus de 12 % de résidences secondaires. Y’a-t-il réellement un lien de cause à effet sur l’immobilier à Nice ?

Il semblerait que oui. En effet :

  • beaucoup de propriétaires veulent vendre rapidement pour profiter du barème fiscal encore valable en 2011, entrainant une hausse des ventes depuis août.
  • la date limite approchant, de nombreux propriétaires qui n’ont pas encore réussi à vendre leur bien, pensent à le retirer de la vente et attendre que le marché redevienne plus avantageux pour eux, quitte à attendre plusieurs années. Le nombre de résidences secondaires proposées à la vente baisse, amaigrissant du fichier client dans les agences immobilières.

Si vous possédez un bien immobilier en dehors de votre résidence principale et que vous désirez savoir s’il serait judicieux de le mettre rapidement en vente, demandez un rendez-vous avec un conseillé dans notre agence immobilière de Nice. Il pourra vous renseigner sur les différences entre le dispositif actuel et celui mis en place en 2012 et vous guider dans votre projet.